Les publicités d'antan

14 avril 2017

Marie Brizard, une réussite familiale

Marie Brizard naît en 1714 à Bordeaux et sera à l'origine de la société Marie Brizard & Roger, créée en 1755 avec son associé Jean-Baptiste Roger. Selon la légende, "le 11 janvier 1755, Marie Brizard traverse la place Royale de Bordeaux. C’est là que gît brûlant de fièvre, Thomas, marin antillais à bord de l’Intrépide. Marie recueille et soigne Thomas. Pour la remercier, Thomas lui offre son seul trésor, le secret de la recette de l’Anisette, une liqueur d’anis vert, fraîche et parfumée." Cette anisette devient un peu plus tard le produit phare d'une gamme de liqueurs variées telles "Parfait Amour", "Orange" et "Café" qui fait le succès de l'entreprise. Bordeaux est en effet le carrefour d'un commerce d'épices et de produits provenant du monde entier ; les matières premières sont sur place et facilitent l'installation de l'entreprise rue des Faussets puis à son siège historique de la rue Fondaudège en 1874. Elle y restera jusqu'en 2008.

Affaire familiale puissante, symbole du capitalisme girondin jusqu'en 1995, et jouissant une renommée populaire, commerciale et publicitaire forte, la société a également eu une histoire mouvementée : forte diversification des produits par rachat de nombreuses entreprises dans le domaine des alcools, spiritueux, vins et jus de fruits, déracinement de son histoire bordelaise dans un marché européen et international soumis aux fluctuations financières et piloté par des fonds d'investissement, crise financière et croissance mal maîtrisée malgré des plans de redressement surmontés par les dirigeants de la famille... Hubert Bonin, chercheur en histoire économique à l'Université de Bordeaux, évoque dans une étude "Il faut donc s’interroger sur la crise du modèle économique de Marie Brizard, de sa stratégie capitalistique, et analyser les soubresauts structurels, commerciaux, financiers qui ont ébranlé les « racines » d’une PME phare du système productif bordelais, alors que les huitième et neuvièmes générations conduisaient cette société posée en modèle du capitalisme familial régional. On s’interrogera sur la crise familiale et la fragilité capitalistique, sur la remise en cause de la stratégie « traditionnelle », sur le renouvellement du portefeuille d’activités, sur le destin industriel de Bordeaux à la région parisienne, sur les effets d’une européanisation  prometteuse puis décevante. Devenue, comme les Papeteries de Gascogne, à Mimizan, l’un des cas d’étude des retombées d’une financiarisation mal maîtrisée et du vacillement de PME familiales, Marie Brizard s’insère dans l’histoire du remodelage du vivier capitaliste girondin à l’heure de l’européanisation et de la globalisation."

Marie Brizard appartient depuis 2006 au groupe de spiritueux Belvédère, qui en deviendra Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) en 2015.

Je vous présente cette belle publicité parue en pleine page dans l'Illustration du 12 juin 1912.

Marie Brizard_Illustration_12-06-1912

Et pour finir, la page wikipedia sur Marie Brizard, ainsi que le site de la marque.

Posté par pubdantan à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06 février 2017

Mise à jour

06/02/2017 : Mise à jour de la page consacrée à Georges Boillot / Dossier sur le Grand Prix de l'ACF à Amiens en 1913

Posté par pubdantan à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 février 2015

La vraie machine pour le grand tourisme

[màj du 9 mai 2015 : corrections] [màj du 3/02/2015 : ajout publicité de 1907]

En 1904, Edouard Cheilus fonde la Société   Ed.CHEILUS  & Cie et commence à produire des mototricycles sous le nom "Austral" à Paris. Quelques mois plus tard, cette petite entreprise devient la Société Anonyme de Construction Mécaniques "L'Austral" et déménage peu après, toujours à Paris. Quelques mois plus tard, les mototricycles (tricars) sont produits dans la Somme, à Albert (tiens, tiens...).
En 1907, elle produit des tricars qu'elle engage dans de nombreuses courses, comme ce modèle dont la publicité paraît dans l'ouvrage L'Histoire de l'Automobile (1907) :

 

Austral-tricar_1907


En 1908, elle produit des motos qu'elle engagera également dans de nombreuses épreuves sportives.
En 1923, le siège social déménage
au 7 rue de la République, à Puteaux. C'est l'adresse qui figure sur cette publicité, parue le 15 mars 1925 dans Moto Revue.

Austral_moto_MR_15_03_1925



Je vous propose d'aller consulter le site de M. Lachere, consacré aux motos Austral. Il comporte un historique détaillé et la fiche correspondant au modèle représenté sur la publicité ci-dessus (le type B-25 de 1925, 175cc).

Dominique me signale également son site exclusivement consacré à Austral. Vous y trouverez de nombreuses informations et illustrations : un site passionnant à découvrir !

Posté par pubdantan à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 décembre 2014

2015 !

bonne_anne_e_2015

Posté par pubdantan à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 juin 2014

Le gant Kislav

La Société Buscarlet a été une des principales usines de peausserie de Millau. Fondée en 1847 par Etienne Dieudonné Buscarlet, la société devient en 1920 la Société anonyme des Gants Buscarlet et est alors dirigée par Jean Buscarlet. Elle englobe plusieurs usines de mégisserie, de teinturerie et de ganteries à Millau, Paris, Grenoble, Niort et Saint-Flour. La spécialité de Millau consiste à fabriquer des gants en peau d'agneau. L'usine de Millau cesse son actvité dans les années 1980 pour la ganterie, 1990 pour la mégisserie (source patrimoines.midipyrenees.fr).

L'un des produits "phares" des gants Buscarlet est le gant "Kislav", en cuir de chevreaux. La marque "Kislav" est créée le 8 février 1924 et déposée le 30 juin 1925. De nos jours, les gants Buscarlet sont une marque de la société Marlybag S.A.S.

Kislav_soins_Illus_07_05_1932v
Parue dans L'Illustration du 7 mai 1932

Posté par pubdantan à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,